Mardinutile #23 et 24 Débat sur le coton-tige

Pour cause de vacances et recherche d’appartement la semaine dernière, j’avais prévu d’écrire des articles en avance et de les programmer.

Prévu j’ai dit. Non pas que je le ferais. Pourtant je crois encore naïvement que je peux y arriver. A écrire des articles en avance je veux dire.
A en écrire tout court en fait.

Ce Mardinutile sera donc aussi long que deux réunis.

Je n’arrive pas à trouver le temps, bien que le débat sur l’ajout d’heures fait rage, je sais d’avance que dans ma dimension, le temps défile plus vite qu’à l’ordinaire. C’est le triangle des bermudas chez moi. (J’aimerais bien n’empêche!)

Bermuda***

Coton-tige or not coton-tige?

J’ai un souvenir encré en moi, qui à la manière de la madeleine de Proust, fait resurgir des sensations agréables. Petite, ma mère me nettoyait les oreilles avec des coton-tiges. Elle était très délicate et j’avais souvent une sorte de frisson dans le cou avec la chair de poule quand elle le faisait. Tu sais celui qui te fait soulever les épaules et te contracter les poings.

Peut être est-ce étrange à dire, mais je trouvais ça rigolo et super agréable. Ok, c’est étrange mais je suis une zarbie moi.

Coton-tige

Je me rappelle même lui avoir plusieurs fois demandé de me tripoter l’oreille avec un coton-tige à n’importe quelle heure de la journée, souvent devant la télé. Cela la faisait rire mais elle s’exécutait.

Alors oui, je pense qu’on peut dire que j’ai un point G de l’oreille. C’est grave?

*

[important]A celles et ceux qui sont déjà en train de s’imaginer des ébats amoureux dans lesquels GrosMatou userait d’un quelconque coton-tige, je leur conseillerais de sauter sur leur partenaire le plus vite possible pour évacuer leur excédent de libido. Jamais aucun coton-tige n’a participé à des galipettes matouales. Après ça dépend de quel coton-tige on parle, mais pas de celui qu’on met dans l’oreille en tout cas.
(Ce message s’adresse essentiellement à Ali. Pas la peine de nier, t’y a pensé cochonne!).[/important]

***

Cela étant dit, il est vrai que j’use de coton-tiges à la maison. Les ORL les déconseillent fortement puisqu’ils peuvent faire plus de mal que de bien. Mais il est aisé de comprendre la difficulté de se décrocher d’une habitude encrée depuis l’enfance.

Habitude que j’affectionne qui plus est. Aucun souci d’oreille depuis toujours, pas même une otite.

*

Ce que disent les ORL:

Il ne faut pas se laver les oreilles avec un coton-tige, ni même avec quoi que ce soit d’ailleurs :
1/ Risque d’endommager le tympan
2/ Risque inflamation du conduit auditif
3/ L’oreille est un organe qui se nettoie tout seul, il suffit juste de nettoyer le cérumen qui peut éventuellement en sortir.
4/ L’usage de coton-tiges peut entraîner la formation de blocs de cérumen, qui peuvent aller se loger sur le tympan et/ou créer ce qu’on appelle communément un « bouchon » (risques d’otites et autres joyeuses infections ORL).

La doctrine officielle des professionnels de la santé :

Pour nettoyer vos organes auditifs favoris, il suffit simplement de nettoyer ce qui sort, avec le doigt ou un mouchoir par exemple. 

***

Ma doctrine à moi:

Le coton-tige, c’est tous les jours ou jamais.

Logique non? Nettoyé régulièrement, il n’y aura jamais rien à repousser au fond de l’oreille. Mes fils adorent que je leur nettoie les leurs. Je pense qu’ils doivent trouver ça agréable car lorsqu’ils voient l’un ou l’autre, le coton-tige arriver, ça ne gigote même plus!

Génétique ou habitude? Allez savoir.

Le meilleur du comble de l’histoire c’est la fois où mon grand s’est approché de moi avec un coton-tige trouvé je-ne-sais-où, et qu’il m’a demandé de lui nettoyer les oreilles! Je trip grave.

*

L’alternative? Le spray

Ouais, mais non. C’est bien pire qu’un coton-tige.

Quelle ne fut pas ma surprise de lire que ce produit, malgré son apparente efficacité provoquait de nombreuses otites ainsi qu’une irritation des conduits auditifs sans parler des mycoses que cela pouvait entrainer.

 Explications:

L’humidité laissé dans les conduits auditifs par ce produit, s’accumule puis au bout de quelques temps, les mycoses apparaissent. Le même principe que les mycoses des pieds dûes à la transpiration accumulée. De plus, le cérumen n’est pas éliminé de l’oreille mais juste dissout, repoussé plus loin grâce au liquide qui s’écoule dans les canaux auditifs ( canaux où reste le liquide ainsi que le cérumen d’ailleurs).

***

L’ustensile ultime? Le cure oreille japonais

Cure oreille japonais

***

Le fantasme?

Louis de funes

***

– Aucune oreille n’a été maltraitée pendant la rédaction de cet article.

– J’ai découvert l’existence de forums de fanas du nettoyage d’oreille au coton-tige (véridique). C’est flippant. Je n’en suis pas là perso, y’a vraiment plus grave que moi.

***

Mardinutile

Fallait oser, je l’ai fait. A ton tour!

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 comments

  1. coucoumaman a écrit:

    huhu encore un article pourri qui sert à rien!!

    Ma maman avait ton ustensile ultime ! huhu, t’es jalouse hein?

    merci pour le ptit mot rien que pour moi. 🙂

    La prochaine fois, tu pourras mettre un plugin spécial où y aurait que moi qui pourrait lire le ptit mot.. Un truc qui se gratte, tu vois? hein? oh allez! parce que moi j’aime pas partager !

    :3

    • Maman-Chat a écrit:

      T’imagines même pas le temps que je passe à écrire ce genre d’articles débile.
      Je songe à diminuer les publications ou à stopper la rubrique.
      Je l’aurais un jour l’ustensile ultime, faut juste que je trouve ou en acheter un 😛

      • coucoumaman a écrit:

        Ça ne m’étonne pas! On passe un temps fou à raconter n’importe quoi sur nos blogs pas vrai?

        Moi je l’aime bien ta rubrique inutile mais peut être que tu devrais faire des articles moins compliqués!

        Quelques lignes suffisent largement. On s’en tape du wiki et doctissimo, c’est ce que tu racontes toi qui est drôle 🙂

        Quand tu penses qu’il y a des gens qui font des sites entiers sur le curetage de cérumen…et pas seulement la mardi en plus..

        huhu

    • Maman-Chat a écrit:

      Il n’y en a pas des masses. En bambou généralement ou en bois quelconque. Voir en plastique.
      Vu qu’il est mal vu de se curer les oreilles, ce n’est pas un accessoire facile à trouver !

Laisser un commentaire