Comment lui faire comprendre… comment lui apprendre à faire ses nuits ?

Tichat est un bébé tout ce qu’il y a de plus classique et normal: il est magnifique, joueur, souriant, câlin…. bref un bébé qu’on aime chérir et dorloter à longueur de journée. Un petit ange blond aux yeux bleus qui fait le bonheur et la fierté de ses parents.

Oui mais. Pas la nuit.

Tous les parents le savent, on parle un peu surtout de ce qu’on a envie sur nos enfants. On évite allègrement les mésaventures (sauf si elles sont rigolotes), les coups durs ou les catastrophes que nous même, on a du mal à encaisser.

C’est pourquoi, même si j’en avais envie et surtout besoin, j’ai repoussé la date de rédaction et publication de ce billet car j’ai beaucoup de mal à demander de l’aide, des avis là dessus.

Aide
De l’aide, pas dans le sens où je ne sais absolument pas quoi faire, non, puisque j’ai justement mon avis sur la question mais le problème est que mon homme et moi ne sommes absolument pas d’accord sur la marche à suivre ce qui a donné lieu ces derniers à des tensions et non des moindres.

Cet article fait office de témoignage, il est certes un peu long mais je ne pouvais décemment pas demander des avis sans exposer l’entière situation. D’avance, merci de me lire.

*

Depuis sa naissance et jusqu’à il y a un mois, je faisais du co-dodo avec Tichat, son lit étant accolé au mien, même si nous avions descendu le matelas et remis la barrière puisqu’il a su par la suite se mettre debout. Un co-dodo qui a duré 11 mois et qui me rendait la vie plus facile.
Au début je me disais que les tétées s’espaceraient et qu’il finirait par dormir de plus en plus longtemps entre chaque. Or, les nuits se succédaient et se ressemblaient plus ou moins, avec en moyenne 3 à 6 réveils par nuit.

A l’époque, à la question:

« Tu le laisses un peu pleurer ou bien ? Histoire de voir s’il se rendort? »

La réponse est non, je le prenais et l’allongeait contre moi; il tétait, se rendormait et je le reposais dans son lit sans problème. J’avoue avoir essayé, de le laisser pleurer, mais il attendait que je le prenne, il me savait à côté de lui et je ne pouvais pas lui imposer cette incompréhension de « pourquoi ma maman est à côté de moi et ne me console pas ? »

En plus de cela, ce n’est pas comme s’il n’avait pas faim, il tétait goulument. Je me disais donc qu’il ne faisait pas ses nuits car il n’était pas prêt. Mais les mois et les semaines passant, il y eu une amélioration mais trop dérisoire pour se dire ça y est, il sait faire ses nuits.

Le problème avec ceci, c’est que lorsqu’un bébé ne fait pas ses nuits, les parents ne font pas les leurs non plus. Au début j’avais beaucoup de mal, j’étais exécrable la journée, énervée, et plus impatiente que d’habitude. C’est malheureux à dire, mais je crois que mon corps s’est habitué. J’ai toujours moins de patience, mais je ne ressens plus la fatigue pesante toute la journée.

***

Le mois dernier, mon homme et moi avons pris une décision, une sorte de compromis. Nous avons créé une chambre à Tichat dans la notre, avec une séparation réalisée à l’aide de meubles d’enfants; pas pu faire autrement, on ne peut pas pousser les murs pour créer une chambre supplémentaire. Ainsi, il est avec nous sans l’être vraiment. Et chose importante, même en étant debout dans son lit, il ne peut pas nous voir.

Je me disais, comme il ne me sentirait pas près de lui, il se réveillerait moins: il réagirait moins à mes bruits et mouvements. Ou avoir l’effet inverse, à savoir pleurer, être perdu loin de sa mère. (Mal)Heureusement, ça n’a strictement rien changé à la situation ! Au contraire, je devais désormais me lever, lui donner la tétée puis me recoucher…. et passer des heures à attendre que ça vienne puisque le fait de mettre mes muscles en action m’empêchait de réussir à me rendormir ! Le moment où finalement tu replonges dans le sommeil, PAF le fiston se réveille à nouveau. Une vraie horreur !

*

J’ai décidé de changer de tactique: a-t-il réellement faim ou a-t-il simplement besoin d’être rassuré?
Je teste la chose depuis maintenant 3 jours et il me semble… que ça fonctionne. Cette expérience fait écho à la désertion de mon mari de notre chambre, ayant installé un lit de fortune dans la chambre de Tidoux, dans le tiroir gigogne. Il n’y a passé qu’une nuit, il avait besoin de dormir.

Quoi qu’il en soit, trois réveils ont perturbé la nuit de vendredi, et lors de ces derniers j’ai pris Tichat dans mes bras, l’ai baladé dans la chambre en chantant et ai à chaque réussi à l’apaiser. Je le recouchais sans qu’il ne me réclame le sein. La nuit de samedi, mon homme est revenu dormir auprès de moi: la technique a été la même, trois réveils trois balades.
Par contre, la nuit de dimanche, cette nuit, seulement deux réveils mais le deuxième fût une épreuve. La bonne nouvelle est que le premier réveil n’a eu lieu qu’à 4h00 (énorme progrès) soit 20h15-4h00 sans souci. Le second eu lieu vers 5h30; il a pleuré 10 minutes, s’est calmé 10 minutes et a repleuré 10 minutes avant de se calmer à nouveau. Ne l’ai-je pas assez baladé et rassuré ? Ou avait-il peur de quelque chose ? Une chose est sûre, le fait que mon homme ait à se lever dans 1h30 n’a pas été sans conséquence.
Il est venu me dire qu’il partait au travail ce matin, j’attendais mon bisou et il m’a alors sorti: « Tant que mon avis ne sera pas pris en compte, je fais la grève des bisous » Et pas du tout gentiment.

*

Sa solution ? Il me l’a dit comme ça: « Le laisser pleurer, pendant plusieurs jours et à la fin il finira par faire ses nuits. On avait fait pareil avec Tidoux, ya pas de raison que ça ne fonctionne pas ». Il veut aussi échanger les chambres de nos garçons, en mettant Tichat dans une pièce tout seul, il pense que ça va l’aider. Moi je vois juste que ça va me faire traverser les 3/4 de l’appartement pour aller le consoler toutes les nuits et m’empêcher de me rendormir ensuite. Ou alors que Tichat et moi allions dormir dans la chambre de Tidoux, et que comme ça, il serait tranquille. Que comme je ne veux pas faire comme il le dit, c’est mon problème.

Sauf que, j’ai l’impression que lui et moi on ne souvient pas de la même chose. Ensuite, ce sont deux enfants différents (cet argument n’en est pas un pour lui). Il faut savoir que Tidoux était un gros dormeur: à un an, il faisait encore une sieste de 11h à 12h le matin et dormait de 13h30 à 17h/17h30 pour se coucher le soir à 20h30 et dormir parfois jusqu’à 10h le matin. Tichat fait une sieste l’après midi de 13h30 à 15h30 maximum. Le reste du temps il pète le feu. J’ai plusieurs fois essayé de le coucher pour voir s’il voulait dormir, que dalle hein !

Il faut comprendre que mon homme est fatigué et sa fatigue lui fait dire des choses qu’il ne pense pas réellement mais ce qu’il ne comprend pas c’est que moi aussi je suis fatiguée, et que…. Tichat l’est aussi la journée lorsqu’il a pleuré, comme cette nuit. Actuellement il fait la sieste, le matin ! Ça n’était pas arrivé depuis plusieurs semaines !

***

Alors voilà, je ne sais pas trop quoi faire. Je ne peux pas me résoudre à le laisser pleurer, j’ai le sentiment de l’abandonner. Il faut comprendre que la situation ne m’amuse pas, je ne suis pas bornée au point de ne pas vouloir réagir mais je ne peux pas le laisser pleurer. Je ne parle pas des pleurs de décharge, mais des pleurs de la nuit des ça ne va pas maman.

Si vous avez des témoignages, de la lecture, des liens internet, des avis, des méthodes bref n’importe quoi qui puisse m’aider dans cette situation, je prends. Merci.

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 comments

  1. Père-Ver a écrit:

    Galère un enfant qui ne fait pas ses nuits 🙁

    Je vais pas forcément être super utile, mais je peux confirmer que je me suis pas mal baladé avec Fils-Ver avant qu’il ne fasse ses nuits (surtout qu’il fait chambre commune avec Fille-Ver, donc on évitait de trop le laisser pleurer pour qu’il ne la réveille pas malgré son sommeil de plomb).

    Tu as tenté de le recoucher « assez vite » une fois qu’il est calmé et de rester un peu à côté de lui pour le rassurer ? (Quitte à le reprendre s’il recommence) A le garder trop longtemps dans les bras, il s’y habitue peut-être ?

    • Maman-Chat a écrit:

      On avait pensé les mettre dans la même chambre mais puisqu’il ne fait pas ses nuits c’est pour le moment hors de question. Je le recouche dès que calmé et s’il pleure et/ou je reste à côté de lui, il se lève immédiatement dans son lit s’il me sait à côté, pour que je le reprenne ^^
      Les bras, je teste ça que depuis trois jours donc dire s’il s’y est habitué, je ne peux pas encore répondre.

  2. Coupine a écrit:

    D’après ce que tu dis il se réveille , il pleure et il boit et pas q’un peu, alors je me pose la question est-ce que ton lait lui est encore suffisant ? As-tu pensé le soir à lui préparer un bibi avec ton lait et d’y rajouter de la farine ou de la floraline ? Ca devrait le caler ou du moins deja retardé son premier réveil.
    Apres si il ne s’agit pas de la faim qui le réveil , et que c’est juste parce qu’il veut sa maman , laisse le pleurer , je suis d’accord avec GrosMatou sur ce point .
    Voilà après ce n’est que mon avis 😉 Apres si ça te tracasse et te pourri trop la vie va voir le pédiatre .

    • Maman-Chat a écrit:

      Le soir il mange normalement: une purée ou une soupe avec féculents + un dessert laitage ou compote. Souvent aussi, un morceau de pain. Ensuite mon lait juste avant de dormir, cela fait parti du rituel du coucher ce petit câlin tétée.
      Comme je l’ai dit, finalement il se réveille et je ne lui donnais pas à manger, et il se rendormait quand même.
      D’autre part, je suis contre la farine bourrative. Farine, beurk. Et encore faudrait-il que je tire mon lait, ce que je ne fais pas.

  3. La Tulipe a écrit:

    Tu as juste un bébé « normal ». Mais tout dépend ce qu’on appelle la norme tu vas me dire. Au niveau physiologie sache que 20h5-4 h00 du mat’ c’est considéré comme une nuit pour un enfant (mini 5h d’affilé=nuit).
    Un bébé qui s’endort en tétouillant …. se réveillera avec l’envie furieuse de tétouiller à son réveil. C’est comme si on s’endormait dans un lieu … et qu’on se réveillait dans un autre … il y aurait de quoi flipper.
    Une amie se levait 4 ou 5 fois la nuit pour remettre la tétine dans la bouche de sa fille … à part ça elle faisait ses nuits lol
    Je me suis pris le chou … comme toi. Avec peut-être un mari plus « cool » si je peux me permettre qui a privilégié le sommeil de tous et a accepté mes choix. Il ne s’est jamais levé la nuit … il pouvait bien 😉
    J’ai énormément lu de livre sur le sommeil des enfants. Je me suis orientée sur l’ethnologie égaleme,t … le modèle européen (pleure tu t’endormiras)… étant assez limité. Je pense que j’aurai pu à l’époque écrire une thèse sur le sujet.
    Tu me sembles clair dans tes choix. C’est plus au niveau de ton mari que vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes. Et ça j’imagine c’est dur à vivre.
    D’après ce que je lis les nuits progressent en bien. J’aurai envie de te conseiller de finir la nuit dans la chambre de ton fils au premier réveil. Ce serait un compromis …

    Si tu veux échanger sur le sujet n’hésites pas à me contacter.
    Douce nuit à toi, à vous.

    • Maman-Chat a écrit:

      On va tester la veilleuse, j’espère en trouver une qui me plait et ça évoluera dans le bon sens.
      Ton commentaire m’a fait beaucoup de bien à lire, t’imagines même pas, merci 🙂

  4. celine a écrit:

    Bonsoir !
    Sujet délicat !! Difficile de donner des conseils, les enfants sont tellement différents et si petits on a beau chercher on ne comprend pas toujours ce qu’ils veulent nous dire.
    Ma fille a passé les 6 premiers mois de sa vie dans notre chambre, allaitée et très souvent dans notre lit. A un moment son père n’en pouvait plus elle se réveillait plusieurs fois par nuit (pour nous rejoindre) et une fois dans notre lit elle dormait parfaitement mais en prenant ses aises !
    A 6 mois, il a dit stop et un peu contre mon gré j’ai accepté qu’elle change de chambre et rejoigne sa grande sœur dans sa chambre. Cela m’angoissait car j’avais peur que les deux finissent réveillées. Alors je lui ai beaucoup expliqué et finalement ça s’est bien passé : la grande n’entend rien et la petite se réveille de temps en temps, mais je me lève (papa dort sous la couette), je l’allonge dans son lit, lui caresse la tête et en général ça suffit. Comme je ne l’allaite plus, je ne veux pas lui donner de biberon la nuit et ça ne pose pas de problème. Je suis aussi contre l’argument farine mais je crois aussi qu’il vaut mieux aller se coucher rassasié comme me le dit mon pédiatre alors je veille à toujours donner une soupe avec des féculents en quantité suffisante et un peu de lait.
    Sinon je trouve que la nuit de dimanche que tu racontes est plutôt « bien » même si bien sûr elle ne correspond pas à notre nuit de parent idéale !! D’ailleurs mon pédiatre dit qu’on peut considérer que bébé fait ses nuit s’il dort 6 heures d’affilée, c’est juste qu’il se couche plus tôt que nous alors forcément il se réveille plus tôt !! Évidemment quand soi-même on travaille et qu’on doit se lever très tôt l’argument est rude !
    Dernière chose à laquelle je pense, tu dis que tu le balades quand il se réveille, n’est-il pas possible au contraire d’essayer de la calmer dans son lit en le caressant, ou en mettant tes mains posées sur son corps ?
    En tous cas, je crois que tu as raison de ne pas le laisser pleurer, ça n’arrange rien… Bon courage

    • Maman-Chat a écrit:

      Il est très difficile de ne pas le prendre dans les bras, le caresser, lui parler il en a rien à cirer il veut un câlin ^^
      J’essaie quand même de mettre ton conseil en pratique mais la nuit, c’est dur.
      Déjà je ne le balade plus, ensuite j’arrêterais de le prendre.
      On va tester une veilleuse, peut être que ça pourrait l’aider, je cherche en ce moment justement.
      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça m’a beaucoup aidé 🙂

  5. Deux minutes a écrit:

    Salut,
    Je passe par hasard, et comme tu as besoin de mots d’encouragements, je prends 2 minutes !
    Chez nous aussi, le sommeil de la 2ème a été beaucoup plus délicat que celui la 1ère… On ne l’a jamais laissée pleurer, par principe, et les choses se sont finalement réglées. Mais le manque de sommeil est affreux !
    Je te conseillerai de parler à ton Tichat, lui dire que papa et maman ont du mal à se mettre d’accord sur la façon de t’accompagner dans le sommeil nocturne, mais que, dans les 2 cas, ça devient fatigant de toujours se réveiller.
    S’il ne tète plus quand il se réveille, c’est qu’il a encore besoin de toi, sans avoir besoin de téter, c’est déjà un grand pas !
    Notre Caméléon est passé par une phase où elle s’est re-réveillée alors qu’elle « faisait ses nuits ». Ca a été le moment où on l’a changée de chambre (elle est passée de la nôtre au bureau !), et c’est le papa qui a pris le relai pour aller lui dire, à ses réveils : « ce n’est pas encore l’heure de se réveiller, mais on est là à côté ». Ca a drôlement bien marché.
    Voilà quelques idées, bon courage pour trouver ta solution !!!
    Et donne-nous des nouvelles, hein…

    • Maman-Chat a écrit:

      Merci 🙂
      En ce moment, j’en parle quasi tous les jours avec mon homme, de la nuit qu’on vient de passer et de celle qui arrive. Noter ses progrès, le nombre de réveils etc. Mais il est certain que s’il tète pendant la nuit, il se réveillera davantage que si je ne fais que le consoler. Je suis à la recherche de la veilleuse qui lui conviendrait et qui j’espère, l’aidera à se rendormir.
      J’en suis au moment où je ne me promènes plus, il n’est pas encore tout à fait près pour la phase « parlée » uniquement. Encore besoin de câlins.
      L’énorme progrès par contre, c’est que mon homme accepte ces futures phases et n’essaie plus de me convaincre de le laisser pleurer. Surtout que je suis catégorique là dessus, c’est niet. Qu’il prenne le relai, sachant que c’est lui qui bosse, ce ne sera qu’en dernier recours. Sans sommeil il est exécrable ^^

Laisser un commentaire