Est-ce une bonne maitresse ?

Peut être que j’exagère.

Peut être que je ne suis pas objective.

Ou peut être que je tire des conclusions hâtives.

Mais je ne sais pas aller contre mon ressentiment qui veut que je n’aime pas la maitresse de maternelle de mon fils.

En tout premier lieu, ce n’était que de la jalousie. Elle était la dame qui me volait mon fils le temps de la matinée; maman possessive que je suis, c’était dur. Puis au bout de quelques jours, voyant Tidoux si heureux de se rendre à l’école tous les matins, j’ai enfin réalisé que ce qui est bon pour lui, ce qu’il aime, me fait tout autant plaisir qu’à lui.

Au fil des jours et des semaines, j’ai remarqué certaines choses: comme l’impatience que cette maitresse avait envers Tidoux, le désintérêt quand il arrivait en classe (ne se retourne pas pour l’accueillir) ou lorsqu’il accomplissait sa première tâche de la matinée (il a trouvé son étiquette et attend son approbation pour la poser sur le tableau et elle ne le regarde même pas), ainsi que son indifférence et son insensibilité à son égard.

Je précise que non, je ne suis pas présente lors de la matinée, d’où ma supposition à l’exagération. Je ne vois la maitresse que le matin lorsque je le dépose, puis je reste quelques minutes observer Tidoux (la maitresse aussi donc) et enfin à 11h30 quand je vais le chercher. Il y a aussi eu la réunion parents-professeurs en début d’année. Et c’est tout.

Ecole

A plusieurs reprises, elle m’a demandé si Tidoux avait des soucis (audition; linguale…) car il est vrai qu’il communique peu oralement, et encore moins à l’école. Il fait des efforts et apprend quasi tous les jours de nouveaux mots, commence même à faire des phrases sujet-verbe-complément mais c’est loin d’être suffisant pour espérer avoir une conversation avec lui.

Voilà le véritable fond du problème: il ne lui parle pas. Il ne répond pas quand elle lui demande quelque chose non pas par incompréhension mais par manque de vocabulaire. J’ai remarqué que si j’utilise les mêmes mots, il les assimile, comprend et me répond, même si des gestes accompagnent parfois ses dires. A l’école, ça doit être différent: la maitresse n’a pas mon vocabulaire ni ma façon de parler. J’ai aussi remarqué qu’il est fortement intimidé par cette maitresse ce qui n’arrange pas les choses.

Elle ne doit pas se rendre compte qu’elle ne s’y prend pas de la bonne façon avec lui. Il ne parle peut être pas mais il a soif d’apprendre et adore aller à l’école. Au fil des semaines, j’ai remarqué que son enthousiasme à s’y rendre dépérissait; voire était inexistant. Il m’a même dit en mots: « Non maman pas école. Non veux pas école »

*

Ma véritable impression est qu’elle est moins patiente avec lui, lui accorde aussi du coup peut être moins de temps car elle imagine qu’il ne comprend pas grand chose.

J’ai mal à mon petit cœur de maman lorsqu’il me supplie des yeux comme ce matin de ne pas le laisser à l’école. Je lui expliquais que je devais partir et lui rester, jouer et travailler avec ses copains lorsque la maitresse a préféré imposer une coupure franche car c’est « une séparation plus facile ». J’ai été emplie de culpabilité toute la matinée mais elle s’est miraculeusement envolée lorsqu’il s’est précipité vers moi en souriant le midi.

Par opposition, la maitresse qu’il a le vendredi est différente avec lui et je le vois bien. Quand il la voit dans la salle de classe et comprend que aujourd’hui c’est vendredi et qu’il a cette maitresse, il court vers elle pour lui faire un câlin. Nan mais sérieux, le jour et la nuit quoi.

Bref, mon fils n’est pas le chouchou, bien au contraire. Bref, je n’aime pas trop cette maitresse. Pourtant, je suis persuadée au fond de moi que ça ne vient pas uniquement de moi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 comments

  1. Lil Mum a écrit:

    Comme c’est dur de te lire.
    Mais comme je te comprends.
    Non, ça ne vient pas que de toi, la preuve avec la maitresse du vendredi.
    Ce qui est le plus dommage, c’est que ça entache l’envie de ton loulou d’aller à l’école… Peut être faudrait il en parler avec sa maitresse, demander un RDV pour mettre les choses à plat…

  2. Claire a écrit:

    Si chaque personne est différente , chaque enseignant l est aussi . Si ton fils a des problèmes de communication , c est son travail a elle de trouver la manière de l aider au mieux. C est l un des rôles majeurs de la maternelle en + ! Sociabilité et communication. Moi qd je suis dans ma classe , ma meilleure récompense est de voir mes élèves se sentir bien mais nous ne sommes pas tous issus de la mm souche 😉

    • Maman-Chat a écrit:

      Il faut dire que cette maitresse n’est pas une « jeunette ». Non pas que je lui reproche d’avoir de l’expérience derrière elle, mais j’imagine qu’elle a peut être perdu la flemme de ses débuts.
      A moins que tout ce que j’imagine soit faux. Cet article reste mon ressenti, non pas forcément la réalité.

  3. Père-Ver a écrit:

    Sans vouloir prendre la défense de la maîtresse, on marche quand même sur la tête avec le nombre de gamins qu’ils ont à gérer en maternelle. Pour fille-ver, ils sont 26 dans la classe !!! Perso, avec toute la bonne volonté du monde, je pense que je n’y arriverais pas, à tous les gérer, les suivre.

    Après, elle est peut-être pas top non plus, mais si déjà on leur donnait des conditions de travail plus faciles…

    • Maman-Chat a écrit:

      Tout mon article est basé sur ce que je vois. Je n’ai pas la prétention de dire qu’elle ne s’en occupe pas/peu pendant la matinée du fait qu’elle ait pas mal de gamins à gérer.
      Je ne parle que de ce que je vois. Or le matin, il y a à tout casser 10 enfants dans la classe, déjà installé à leur table car ils doivent venir de la garderie, et je suis dans les premiers arrivés. La première tâche consiste à trouver leur prénom sur l’étiquette puis à l’accrocher: Tidoux trouve la sienne et attend qu’elle daigne le regarder pour lui dire s’il l’a bien trouvé et l’aider à l’accrocher sur le panneau. Combien de fois je l’ai vu la prendre, et attendre…. qu’elle daigne se tourner vers lui alors qu’elle n’est pas avec un autre enfant en particulier.
      Mon fils n’est pas le centre de la classe, ok, mais bon voilà, y’a un minimum …

Laisser un commentaire