Quand la malchance est une chance

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu de phobie. C’est en grandissant, en vieillissant si j’ose dire (ahem) que les « peurs » se sont déclarées ou amplifiées au contact d’autres qui eux, ont une phobie. Moi qui adorait les petites bêbêtes, les bestioles rampantes, gluantes, à longues pattes… maintenant je sursaute quand quelque chose me frôle. Je ne peux plus toucher une araignée, faut que ce soit l’homme qui la jette dehors. Plusieurs années à vivre avec ma belle-sœur phobique maladive des zaraignées ont eu raison de moi.

D’ailleurs à partir de quand on parle de phobie?

araignée

J’en mets une rigolote, c’est plus agréable Crédit: jedessine.com

Est-ce lorsqu’une bête d’environ 1 cm de diamètre, parcourant le mur à hauteur des yeux, vous fait littéralement hurler tel le loup à la lune, et vous fait grimper sur une chaise la table? Ouais carrément! Qu’est-ce que j’avais rigolé ce jour là.. la voir bondir, courir, blanche comme un cul pour… une toute petite araignée. Franchement, je croyais qu’un animal sauvage avait réussi à rentrer dans la baraque!

*

J’étais dans la voiture, à l’arrière, sans ceinture, penchée vers ma mère qui conduisait. On rigolait comme des bossus. Je ne sentais plus mes gencives et ça me faisait marrer. Pas de place dans la bouche, alors fallait bien y passer. Pis il était super drôle ce dentiste et très gentil avec moi. Je devais avoir 7 ou 8 ans.

Puis, on a déménagé, et on a changé dentiste. Le rêve de mon père a toujours été d’avoir un bar, c’est aujourd’hui chose faite. Notre dentiste est un client habitué. Je le vois très souvent dans le bar, complètement bourré.

Je n’ai toujours pas assez de place dans la bouche alors on doit m’arracher les prémolaires. Je suis OBLIGÉE d’y aller mais je ne veux pas, j’ai peur. Mais tellement… je m’allonge sur mon lit et répète inlassablement les gestes que je vais devoir subir dans pas longtemps: je m’allonge, j’ouvre la bouche, la piqure, le trifouillage, la dent arrachée. Allez encore, encore et encore. A force, je vais bien finir par descendre dans la graduation de la trouille hein?

Merde, mon père m’appelle, je prend le temps de finir ma énième répétition. Je pleure à nouveau.

C’est pas loin, même pas 5 minutes à pied. Je me prend à penser que je peux me détendre, ça va bien se passer. La porte s’ouvre et là l’odeur…. non de dieu quelle horreur cette odeur! Mes jambes qui flanchent. Je pleure encore, je n’arrive pas à avancer. Mon père me pousse vers le comptoir.

« Il n’a pas terminé » oh putain, je peux m’asseoir, c’est pas encore mon tour tout de suite.

Puis le voilà, je n’ai même pas eu le temps de me calmer. J’entre, ces murs me glacent le sang, je zyeute de partout, il me parle mais je n’entend plus que mon cœur qui résonne dans mes oreilles. Je pleure, je suis terrifiée.

némo dentiste

Bref, depuis qu’on habite cette ville et qu’on a ce docteur, j’ai la phobie du dentiste. Il a fallu de très nombreuses années pour comprendre, mais près de 15 ans après, maintenant je sais: le fait de ce docteur totalement saoul a ancré en moi la peur qu’il me fasse du mal. Le voir hébété, chancelant, hagard, a totalement détruit la confiance que j’aurais du normalement lui accorder. Car avant lui, je n’avais pas peur d’aller chez le dentiste bordel!

***

Les années ont passé, Je rechigne désormais à me rendre chez le dentiste, je suis adulte mais j’en ai toujours peur, voilà. Plus personne ne peut me forcer à y aller. De toute façon, je n’y allais jamais seule. C’est donc la bonne excuse!

Hum, l’éclairage n’est pas si mal.. bon et si je regardais quand même un peu mes dents dans le miroir, ça fait longtemps?

BORDEL J’AI UN TROU DANS MA DENT
……
Une carie… FAIT CHIER BORDELEEEUUUUH

Je suis en vacances, j’ai 25 ans, et je viens de réaliser que j’ai une putain de carie.

Je ne suis pas allée chez un dentiste depuis… oula une dizaine d’années? Bah oui, le dernier c’était l’autre alcoolique en fait. Mais là, pas le choix.

Je prend rendez-vous, je fais garder mon fils par belle-maman, et mon homme travaille. Double crotte, faut en plus que j’y aille seule. Je ne connais pas cette ville, je me paume. Ensuite je trouve pas de place pour me garer. Enfin, quand j’entre, personne à l’accueil.

Bon c’est un signe, c’est qu’il fallait pas que je vienne hein? Allez ziou genre je fais demi-tour….

« Bonjour madame! »

« Oui j’ai rendez-vous, ok je m’assieds. »
(crotte, grillée)

Et là… la révélation. Le mec me parle, sa voix réussi à atteindre quelque chose d’inconscient en moi, je lui explique que j’ai une énorme trouille et que j’ai besoin qu’il me détaille (la chieuse) ce qu’il va me faire exactement, que je puisse m’y préparer. J’exige également qu’il me prévienne à mesure de ce qu’il fait pendant que ça se passe. Il me sourit, il est d’accord.

J’hallucine complètement moi-même de ma réaction. Je m’apaise immédiatement, il fait ce qu’il a à faire. Tout se passe bien, aucune douleur. Même pas peur. Rien du tout!

Bref le top du top.

Comme je n’ai pas fait de visite depuis 10 ans, il me fait rapidement une radio panoramique au cas où.

Et là… les dents de sagesse. Ouaip saleté de bestioles qui poussent et J’AI TOUJOURS PAS DE PLACE BORDEL! Je précise qu’elles poussaient horizontalement au lieu de verticalement? T’imagines la boucherie?

Il me recommande alors un stomatologue (spécialiste), j’y vais mortifiée, mais tout se passe bien, encore un super docteur.

En résumé, si je n’avais pas eu cette foutue carie, on aurait pas découvert les dents de sagesse et j’aurais douillé pendant des mois, sans parler des complications. Bah des dents qui poussent dans le mauvais sens auraient poussé les autres déjà en place et les auraient bousillées. Donc de multiples rendez-vous chez un torturationneur dentiste aurait été nécessaires.

D’où mon titre…

***

Depuis lors, je n’apprécie pas d’aller chez le dentiste (qui aime ça de toute manière?) mais je n’ai plus peur!

image phobie

C’était mon premier défi de jeudi pour Sysy et Macyma

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire