Ne pas vivre une situation empêche-t-il d’en avoir un avis objectif?

Il est impossible pour un être humain de vivre et de connaitre toutes choses en ce monde mais cela devrait-il nous empêcher de se forger une opinion dessus?

opinions-avis-bulles

Il vaut mieux avoir un avis sur tout plutôt que de ne jamais se poser de questions

Un homme ne pourra jamais être enceinte mais est-ce pour autant qu’aucun d’entre eux n’a jamais exprimé son ressenti à ce sujet? Qu’ils soient justes, faux ou totalement déplacés pour certains, les avis divergent et nous permettent de débattre en nous forgeant nous même nos propres opinions.

Doit-on alors rejeter les avis faussés ou non-objectifs par rapport à la vérité absolue d’un sujet quelconque? Si tel était le cas, comment alors différencier le vrai… du faux? Mais de toute manière, il n’y a pas à sujet donné « qu’une »  vérité… on est d’accord.

*

Approfondir, lire, rechercher des informations est à la portée de tous

Une amie m’a jeté au nez que mon avis ne pouvait être qu’un ressenti et qu’en conséquence, j’étais tout sauf crédible et objective puisque je ne vis pas ni n’ai jamais vécu cette situation moi personnellement.

De quoi suis-je en train de parler? De l’allaitement au sein et de la reprise du travail.

J’estime qu’une femme qui souhaite allaiter (c’est-à-dire sans prendre en compte celles qui physiquement ou psychologiquement n’en sont pas capables) puis reprendre le travail par la suite peut si elle en a envie continuer son allaitement.

En soi, en quoi le travail et l’allaitement serait incompatibles?

Je suis d’accord que le lait artificiel est une super invention et qu’il simplifie la vie de bons nombres de femmes. Donner un biberon n’est pas un crime. Mais donner son avis non plus.

Je conçois que certains boulots ne le permettent pas, comme être cadre et travailler 45h par semaine et encore… un allègement du travail, une réorganisation des horaires, ou tout simplement tirer son lait est possible. Je ne dis pas que ce ne serait pas compliqué, mais c’est possible.

*

Se traire, ce n’est pas allaiter

L’autre point sur lequel nous n’étions d’accord: se traire n’est pas allaiter. Outre l’utilisation du mot à consonance négative et inapproprié, tirer son lait est une alternative à l’allaitement au sein.

De mon point de vue, c’est une astuce qui permet de poursuivre un allaitement avec son propre lait, même si c’est au travers d’un biberon que ça doit se passer. Sans oublier le fait qu’il est possible de poursuivre les tétées-câlins le matin et/ou le soir également.

Mais c’est sur, que si l’envie et la volonté n’y sont pas, ce ne sera pas envisageable.

Heureusement que les tire-lait existent! Au même titre que le lait artificiel! Il existe des femmes qui sont contre le LA et qui travaillent à la fois, comment feraient-elles sans pouvoir tirer leur lait et nourrir leur enfant?

Je ne comprends pas en quoi tirer son lait ne se conçoit pas pour un allaitement au sein réussi en reprenant le travail. De plus, l’allaitement mixte existe. Bref, là encore je ne pense pas avoir tort.

***

C’est vrai que moi je peux allaiter car je ne travaille pas: deux beaux allaitements longs de 24 mois et 19 mois respectivement jusqu’au sevrage naturel.

C’est vrai qu’il est plus facile d’utiliser du lait artificiel.

C’est vrai que travailler et allaiter au sein peut être difficile, compliqué ou délicat pour certaines, mais n’est pas inconciliable ni impossible.

Quant à la connaissance sur le sujet, c’est vrai que je n’ai pas connu cette situation personnellement mais j’ai fait des recherches, j’ai beaucoup lu sur le sujet et j’estime que les témoignages de femmes partageant leurs expériences sur les forums ou les blogs sont la source la plus fiable qui soit.

Bref, j’ai lu, j’ai traité les informations, j’ai conclus. Suis-je à blâmer ou à discréditer pour autant? En quoi mes opinions ne seraient pas valables?

Qu’en pensez-vous? Allaitement et travail sont incompatibles?

les pavés dans la marebannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

  1. Catwoman a écrit:

    Pour le vivre, et même si je n’en parle absolument pas sur mon blog, oui, c’est possible de concilier allaitement au sein et travail. Mais c’est compliqué : les lieux de travail ne sont pas adaptés (bureaux plus ou moins collectifs, quant à s’enfermer aux toilettes pour tirer …), ça prend du temps, ce n’est pas forcément bien vu, etc.

    Après, bien sûr, si on se renseigne et observe, on peut émettre des avis sur des choses que l’on n’a pas vécues directement ! Ton amie a bien des avis sur la politique (exemple au hasard) sans pour autant avoir tout vécu personnellement ? Et si on se cantonne uniquement à ce qu’on connait pour l’avoir vécu, on devient vite étroit d’esprit !

  2. Delph Dolce a écrit:

    +1 je plussoie! Bien sur que l on peut donner son avis (argumenté) même si l on ne vit pas la situation dite..
    Et oui travailler et allaiter est faisable, pas de tout repos selon le boulot mais bel est bien possible.. Encore faut il le vouloir.. Certaines se « cachent » derrière cette excuse pour arrêter, passer au LA et être plus tranquille…
    J’ai la chance de ne pas travailler, enfin de ne pas être salariée, parce qu être à la maison est aussi un travail, mais pas assez reconnu.. et j’allaite au sein depuis 18 mois ( aujourd hui tiens ^^) Et je ne compte pas rebosser…
    Mais je souhaite aux mamans qui doivent retourner bosser de continuer le plus possible 😉

    Bises

    D.

Laisser un commentaire