Mardinutile #6

Aujourd’hui, je vais évoquer un sujet controversé et dont on entend parler tous les ans, deux fois par an, à la même période.

Je veux bien évidemment parler du changement d’heure qui a eu lieu ce weekend.

On entend pas mal de personnes se plaindre qu’elles se sentent complètement décalées dans leur rythme de vie (sommeil – travail) et épuisées mais l’argument est contré en disant que ces gens représentent une minorité. Peut-être pour justifier que l’argument n’est pas valable. Une minorité n’est pas représentatif de la population, elle n’a donc pas de poids. Je me demande ce qu’une étude sérieuse en dirait mais la réaliser signifierait aller en contre sens de l’avis du gouvernement; ça ne se fera donc pas de sitôt.

D’autres avancent que la raison pour laquelle le changement d’heure a été instauré à la base est obsolète: faire des économies d’énergies. Diverses études ont montré que l’impact était aujourd’hui moindre par rapport à l’époque où le changement d’heure a été instauré. Mais est-ce une raison pour éradiquer cette habitude de déphasage que les français affectionnent tant ?

Je ne sais pas chez vous, mais ici, changement d’heure ou pas, les fistons continuent de se lever à la même heure: on appelle ça l’horloge interne. Ou l’appel du ventre si vous préférez.

Les enfants n’ont pas conscience du temps, car au delà de son aspect abstrait, il reste subjectif. Mon homme qui voulait faire la grasse matinée jusqu’à 7h30 a fini par se résoudre à aller bosser plus tôt… puisque à 6h30, le fiston s’est invité pour le câlin matinal dans notre lit.

***

On a tous à un moment donné entendu la rengaine suivante:

« On avance ou on recule d’une heure ?

On recule.

Oui mais euh donc … en fait on dort une heure de plus ou une heure de moins? »

J’ai quelques bons souvenirs en ce qui concerne mon enfance dont des moyens que je m’étais inventé pour me souvenir de certaines choses, dont le fameux changement d’heure. Je ne sais plus quel âge j’avais, mais ce qui est sûr c’est que je ne me trompais jamais

Ma méthode est simple et oserais-je dire, mignonne:

  • En hiver, il fait froid et les ours hibernent. En hiver, il fait plus souvent nuit que jour, et la nuit on dort. En hiver, on dort donc une heure de plus: on recule d’une heure.
  • Au printemps, il fait beau, la nature s’éveille. Il fait soleil et il faut donc profiter de ce soleil: on dort donc une heure de moins. On avance d’une heure.

Je sais que tout n’est pas très vrai mais je n’avais même pas une dizaine d’année; et ça me convient très bien comme ça.

*

Sinon, il y a la méthode suivante:

***

Fallait oser, je l’ai fait ! A ton tour !

*

Et chez Coraroz, on parle de quoi ce mardi ?

Mardinutile c’est aussi chez

Horselag

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

  1. CoraRoZ a écrit:

    C’est tout mignon ta « méthode de petite fille » (faut faire gaffe avec des mots pareils on va se retrouver avec des internautes qui cherchent après une méthode pour choisir le sexe de l’enfant). Et pour tout ce qui est historique concernant le changement d’heure, je conseille cet excellent Harticle (ne me remercie pas c’est un geste complètement désintéressé) : http://www.hinsolite.com/insolite.item.1274/

Laisser un commentaire