Mardinutile #15

Aujourd’hui, je vais parler d’un sujet on ne peut plus d’actualité à savoir le nouvel an. En ce premier de l’an, il ne pouvait pas en être autrement. D’aucuns diront que je ne me suis pas foulée à chercher un sujet. Moi je leur répondrais « Oui et alors ? »

Ma question est simple: pourquoi est-ce que fleuri partout ce besoin de faire le bilan de l’année écoulée ainsi que la liste de nos résolutions…. puisque par avance on sait très bien qu’on ne les tiendra pas ?

Pas de bilan pour moi cette année, ni pour les précédentes d’ailleurs puisque ma vie ne se rythme plus depuis longtemps en fonction de ce passage. A la nouvelle année, comme on dit.

Philippe-Geluck Le chat

L’année suivante est ressentie comme une espérance particulière, une autre année où on inspire enfin à un changement vis à vis de situations de notre vie. De problèmes, de famille, de soucis qui durent, de souhaits aussi.

Je ne comprends pas réellement cet engouement car la coupure janvier/décembre n’est à mon sens pas celle annonciatrice de quelconques changements: le froid, les fêtes de noël et nouvel an ainsi que les vacances scolaires font que la plupart des gens sont au ralenti. La société est au ralenti en fait. Alors pourquoi ce serait à partir de ce moment là que les choses devraient changer ?

le chat - Bonne année

*

Blague à part, la question existentielle que je me pose est la suivante: ils vont faire comment les personnes superstitieuses l’année prochaine ? Rester cloitrées toute l’année ?

*

Pour finir:

le chat - bonne année 2

***

Entre deux années qui se succèdent, il ne s’écoule pas plus de temps qu’entre deux secondes qui se suivent.

***

Mardinutile

Fallait oser, je l’ai fait ! A ton tour !

*

Et chez Coraroz on parle de quoi ce mardi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

Laisser un commentaire