Une phrase toute simple, bête et méchante

On se dit qu’on ne réitèrera pas les erreurs de nos parents et comme généralement elles nous ont marquées et blessées on s’y tient.

Right Decision, Wrong Decision Road Sign*

On se dit aussi qu’on ne sortira à nos enfants des phrases toutes prêtes, débiles à souhait et qui au final ne veulent rien dire; du genre « tu ne te rends pas compte de la chance que tu as, dans certains pays du monde, y’en a qui meurent de faim… »

Je pense faire de mon mieux, du moins j’essaie au quotidien. Il y a des jours ou c’est plus facile que d’autres, surtout ces derniers temps avec la fatigue accumulée, j’avoue que j’ai beaucoup moins de patience.

Mais force est de constater que bien malgré moi, j’ai recours à ce genre de phrases idiotes.

Pas plus tard que ce matin, je me suis sentie honteuse et bête. Mon fils de deux ans mange depuis quelques semaines comme son grand frère à savoir tremper ses gâteaux dans une petite tasse de lait puis les amener à sa bouche avec une petite cuillère. Il veut faire « comme un grand » et j’aime le voir ainsi.

Il se débrouille vraiment très bien; il rate rarement sa bouche mais très souvent son mouvement rotatif avant l’insertion de la cuillère dans la bouche fait couler du lait. Il mange donc encore avec un bavoir récupérateur.

Mais ce matin… le grand me redemande du lait, je le serre. Son frère me lance alors un « moi aussi » en prenant sa petite tasse entre deux doigts. Et PLAF, il renverse le tiers restant sur sa tablette… mais surtout sur lui.

Je lui dit en haussant la voix:

« Mais fais attention un peu! Non mais j’te jure, tu le fais exprès c’est pas possible! »

Tout en nettoyant le carnage et en bougonnant.

Je mets alors quelques secondes à réaliser que mon fils ne bouge plus: il fixe un point, la tête baissée, les bras posés et figés. Il sait qu’il a fait une bêtise, il m’entend le réprimander. Il subit ma colère et attend.

Et bordel que je peux me sentir con à ce moment précis!

Bien évidemment qu’il ne l’a pas fait exprès pfffffff

Mais quelle conne quoi!

Je me suis alors reprise, me suis excusée auprès de lui, lui ai caressé le visage en lui remontant le regard vers le mien en lui disant que « ce n’était pas grave du tout; je vais nettoyer, te changer… c’est pas grave mon cœur ».

Je voulais changer immédiatement le visage accablé par ma bêtise que j’avais sous les yeux .

***

C’est vrai, j’ai eu une nuit pourrie.

C’est toujours un peu la course le matin car je n’aime pas arriver en retard à l’école.

Je prends la peine d’habiller mes enfants avant de manger car ce qui est fait n’est plus à faire et il est impossible de prévoir le temps que prendra le petit déjeuner.

Le pire est qu’à aucun moment je n’ai pensé les mots prononcés, comment pourrait-il décemment l’avoir fait exprès?

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire