Quand la peur fait régresser un enfant

Mon grand bébé, je préfère l’appeler ainsi parce qu’il ne va pas encore à l’école, est très autonome mais n’est pas encore propre. Tu portes des couches, t’es toujours le bébé à sa maman, sache-le. Enfant de janvier, il ne pas donc pas encore à l’école.

Le blocage: la crèche

La semaine dernière, je parlais ici de la rentrée en crèche de Tichat, 2 ans et demi qui s’était très bien passée. Heureux comme un pape, il courait à l’intérieur sans que je n’ai le temps de lui retirer ses chaussures! Je devais même quémander pour avoir un bisou.  Puis du jour au lendemain, il a refusé catégoriquement de s’y rendre.

Plusieurs discussions ont été nécessaires avec les intervenantes sans que l’on sache réellement le pourquoi du comment.

J’ai également eu plusieurs échanges avec mon fils, qui sait s’exprimer et se faire comprendre.

Mais le « pourquoi » est très difficile à assimiler, ce qui ressortait inlassablement c’est « pas envie la crèche maman » avec les larmes au bord des yeux.

Pourquoi j’insisterais? Après tout je peux le garder à la maison. La crèche c’était à la base pour lui, qu’il soit avec d’autres enfants. Je n’ai pas à le forcer avec ça qu’il n’en a pas envie.

*

by erika bébé qui pleure

©by Erika http://www.by-erika.com/

Un acte banal?

Mercredi dernier, petit rhume. Je l’ai donc gardé à la maison.

Jeudi, direction la crèche.

Larmes, déchirement de petit cœur de maman, mais je tiens bon. Explications x 3 et je pars, je sais que je le laisse entre de bonnes mains, cette petite jeune est super et je sais que mon fils l’apprécie beaucoup.

Au fond de moi, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il ne veut pas y aller parce qu’on lui a fait du mal. Ce n’est pas parce que c’est une crèche que tout y est rose, et si… ?

J’ai en mémoire ce fameux matin…

Je suis rentrée avec Tichat à l’intérieur, sans bruit, on s’installe pour mettre les chaussons dans le calme. Aucun de nous deux ne parle. Il y avait cette intervenante dos à moi, en train de refaire le lacet d’un petit garçon pas très loin dans le couloir. Un autre est derrière la petite porte en bois, hurlant qu’il veut venir lui aussi. Elle s’adresse à lui en le nommant « petit casse-couille ». La première fois, je me dis que j’ai mal entendu. Mais elle a répété le mot trois fois. Je suis restée… con.

Puis elle m’a vu, elle a fait sa gentillette, puis a accueilli mon fils. Il n’a pas voulu rester avec elle ce jour là.

Si elle se permet ce genre de mots, qui sait de quoi elle pourrait être capable?

***

Le fin mot de l’histoire

Enfin en espérant que ce soit ça.

Jeudi donc, je le laisse. On décide de ne pas le brusquer, ne le forcer à rien.

Je viens à 11h15, après le repas de 11h et j’apprends qu’il n’a pas voulu manger. Soit.

Mais… elle me précise qu’à 9h, heure à laquelle ils vont normalement tous dans la salle de repas pour y manger un biscuit, il a pleuré et n’a pas voulu entrer dans cette salle. Il a mangé son gâteau, mais debout, et juste à côté de celle qu’il aime bien, celle-là même avec qui je discute.

Il s’avère que la fois dernière, les intervenantes ont fortement haussé le ton sur un petit qui est très difficile au moment des repas (a priori c’est un enfant très problématique mais je ne me pencherais pas sur ce sujet, je n’ai aucun détail) et que mon fils était assis juste à côté de lui.

Bien que cela ne lui était pas adressé, il le savait, il a eu très très peur de cette scène!

D’où le pourquoi il ne voulait plus entrer dans cette pièce… ni même aller à la crèche!

C’est un petit garçon souriant qui court vers moi. Bien qu’il soit resté dans les bras de cette fille un long moment en début de matinée, il est finalement parti jouer avec les autres, mais avec doudou pour se rassurer, qui ne l’a pas quitté d’une semelle.

Je suis tellement rassurée!

« Tu veux venir encore à la crèche? Oui maman! »

etremere-logo

Être mère, pour Babidji

***

Ce matin, il y retourne. Cette semaine, il m’a répété de nombreuses fois qu’il ne voulait pas y aller.

La suite au prochain épisode

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 comments

    • Maman Chat a écrit:

      Encore des pleurs à l’arrivée, mais tout heureux quand je vais le chercher! Quand je lui ai demandé s’il voulait y retourner il m’a dit oui.
      Mais aujourd’hui quand je lui demande il me dit noooooon pas la crèche mamaaaaan!
      lol
      Je crois qu’il va falloir un peu de temps mais le voir souriant quand je vais le chercher c’est que ça va quand même!
      Ce qui me rassure aussi ce sont les intervenantes qui me racontent la matinée 🙂

  1. mamanpipelette a écrit:

    J’ai exactement le même soucis que toi c’est Stitch, mais pour l’école j’ai fait justement un billet programmé pour demain… on a su depuis lundi que c’était parce que je restais seule avec son petit frère et pas lui… comme toi ce n’est vraiment pas facile 🙁

    • Maman Chat a écrit:

      Oui j’ai lu tes statuts FB, vis à vis du fait qu’il était tout bonnement jaloux!
      Quelle histoire quand même… c’est triste (mais mignon quand même hein? qu’il t’aime si fort et veuille être avec toi ^^) (ouais j’suis une maman gaga moi)

Laisser un commentaire