Faire les courses avec ses enfants, galère ?

J’adore faire les magasins! Pour acheter des fringues, ou juste se promener dans les rayons sans besoin particulier, je trouve que cela me détend.

L’entreprise devient plus compliqué lorsque l’on a des enfants – ou pas? Pour mon premier fils, cela ne m’a pas empêché de continuer, certes moins souvent; déjà parce que c’est plein de microbes et autres, alors pour un bébé je préférais éviter les premiers mois et ensuite parce que cela n’est pas une activité saine pour un bébé. Voir du monde, entendre tous ces bruits, voir toutes ces lumières sont d’autant de choses qui le fatigue: un bébé a besoin de calme.

 

Faire les magasins (même accompagnée) est un peu plus difficile avec un bébé surtout si ce dernier est porté en écharpe: eh oui on fait comment pour essayer les fringues ? Je privilégiais donc le sling, ou alors c’est ma belle-mère (grande copine) qui le portait dans le sling.

 

Puis il a grandit et apprit à marcher: il fallait donc lui courir après dans les rayons. Cela le faisait rire et moi également, alors pourquoi se gêner tant que l’on fait attention aux autres personnes présentes? Dans la limite du raisonnable bien sûr.

 

 

***

 

Parlons maintenant des courses, les vraies courses, celles qui remplissent le frigo. A la maison comme tout un chacun je fais une liste, mais j’en prend toujours plus que ce qu’il n’y avait d’écrit. Je ne peux pas m’en empêcher, je fais les rayons et je vois les promotions (GrosMatou m’appelle Mme Promo d’ailleurs) et les « ah ben tiens ça fait longtemps que je n’ai pas de ça » ou les « ah ça te dirait d’essayer ça ? »

 

Bref, les courses durent plus longtemps que prévu et cela agace GrosMatou. Je fais mon maximum pour être rapide car cela fatigue le fiston.

 

Aujourd’hui, j’ai deux chatons (33 mois et 2 mois) alors nous avons changé notre mode de fonctionnement. Soit nous y allons tous ensemble, auquel cas Tichat est dans l’écharpe et Tidoux est géré par le papa – qui crise car il faut lui courir après; ou alors j’y vais seule mais avec Tichat (allaitement oblige et je déteste le tire-lait pour des raisons multiples et variées…). Je peux encore filer juste après une tétée mais comme il réclame souvent car il commence à faire ses dents…

 

 

Bref au final, soit j’emmène Tidoux et on s’y amuse, soit j’emmène Tichat et je peux flâner pour les promos 😛

Et GrosMatou gère le deuz.

Je préfère cependant quand on y va tous ensemble, ce sont des courses certes, mais une sortie en famille !

 

***

 

Gérer les enfants est plus ou moins facile selon le moment où on va faire les courses: avant/après repas; avant/après sieste, trop tard ou trop tôt sans oublier le trajet en voiture. Pleins de petites choses qui se cumulent et rendent la « balade » périlleuse.

 

Pourtant faire les courses peut être amusant et ludique ! Il suffit de faire participer les enfants!

– Pour lui faire passer le temps, je lui montre ce que je veux dans le rayon, il le prend et le met dans le caddie.

– Lorsque je prend des légumes ou fruits, je lui dit la couleur, je lui dit ce que c’est et j’essaye de lui faire répéter les mots puis je lui tend le sachet pour qu’il le remplisse. Je termine en le faisant appuyer sur le bouton de la balance.

– Pour des petites courses on prend la voiturette de temps en temps à l’entrée du magasin (ça de toute façon ça amuse tout autant Tidoux que le papa !!) ou alors les petits caddies réservés aux enfants.

– Je lui demande de temps en temps de quoi il a envie, afin qu’il me montre dans le magasin (oui cooooolaaaaa j’ai compris!)

– S’il reste dans le siège je lui donne un jouet ou une babiole qui aura le don de l’intéresser pendant un petit moment.

 

 

***

 

Le but de cet article n’était pas réellement de parler de mes habitudes, mais plutôt des habitudes des gens avec enfants que je peux croiser dans les magasins. On voit que les enfants sont pour eux un véritable fardeau et qu’ils sont avec eux juste parce qu’ils n’ont pas réussi à les caser.

 

Voici quelques exemples concrets de ce que j’ai pu voir:

 

– Une mère avec deux enfants, une fille d’environ 10 ans et un garçon de 5 ans. Ils sont tous les deux assis sur l’arrière du caddie là où normalement on met un pack d’eau ou de lait. Or la place manque. La fille prend  davantage de place et est très mal installée, le garçon manque de perdre l’équilibre et de tomber en avant donc il chouine. La mère est agacée qu’il chouine et se fasse remarquer: elle ne trouve rien d’autre de mieux à faire que de lui donner une gifle => il pleure et se fait remarquer de plus belle. La fille le taquine avec sa main, il lui repousse la main. La mère dit en remettant le garçon à sa place « de toute façon ta sœur était assise la première ! » (alors qu’il était flagrant que la fille enquiquinait son frère volontairement).

 

– Un enfant fatigué, qui a du mal à suivre son père se met à chouiner. Le père le tire alors par le bras et le tien un peu trop haut => l’enfant pleure sur la pointe des pieds et doit suivre à grandes enjambées le père excédé.

 

– Un petit garçon qui court partout, il bouscule une personne âgée (entre autres pour ne citer qu’elle) qui perd l’équilibre mais ne tombe pas. L’enfant se retourne à peine, et finalement la mère le rattrape. Aucune excuse ne sera faite de la part du gamin ou de la mère.

 

 

Le pire a été hier matin. J’ai passé le weekend chez mon frère avec mes deux fils et nous sommes allés tous ensemble faire des courses: Tichat dans mes bras (oublié l’écharpe à la maison bouhouhou 🙁 ) et Tidoux dans le siège du caddie. Évidemment:

 

– un jour férié il y a du monde: on se bouscule

– Tidoux veut monter/descendre du caddie plusieurs fois

– il est 11h30 Tidoux est fatigué et a faim: Tonton lui donnera d’ailleurs un choco sans mon accord (et le midi il ne mangera rien évidemment)

– Tidoux veut jouer avec la scanette, vous savez le bidule qui permet de scanner ses courses soi-même et de passer en caisse sans défaire ses articles? Tonton dit non, plusieurs fois et hausse le ton. Tidoux pleure car il ne comprend pas (avec nous il a le droit de jouer avec). Je lui explique donc.

– Tidoux parvient tout de même a appuyer sur une des touches: s’affiche le mot « erreur » et le Tonton croit alors que tout ce qui a été scanné a été effacé (alors que ce n’est pas possible … le mot erreur signifie juste que l’article n’a pas été reconnu et qu’il faut recommencer; ça il le saurait le tonton s’il faisait plus souvent les courses!)

– Tonton déteste faire les courses

 

Bref, il a osé HURLER sur mon fils je cite:

« TU ME CASSES LES COUILLES ! »

Ce qui a fait pleurer Tidoux bien évidemment!

Je me suis sentie bouillir : MAIS CA VA PAS DE LUI PARLER COMME CA?????

« Et tu veux que je lui parle comment alors ? il me fait chier ! je vais pas me taper toute la file d’attente, toi tu te la taperas si tu veux! »

 

J’ai cru halluciner ! Je me suis contentée de lui lancer un regard noir, chose surprenante lorsque l’on me connait. J’ai pris le caddie et me suis éloignée. J’avais mieux à faire que de lui gueuler dessus, j’avais mon fils à consoler. Primo, il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait pas y toucher, et deuxio il n’a donc pas compris pourquoi il lui a crié dessus! Sans oublier le fait qu’il lui a fait peur!

 

Franchement, à quoi ça sert de hurler sur un enfant ou un bébé pour lui faire comprendre quelque chose? Le hurlement sert juste à se soulager soi-même (et encore). Alors quand on a un enfant en face de soi, on lui explique, encore et encore c’est comme ça que ça rentre, et on prend sur soi!

 

 

Pour toutes les personnes citées ci-dessus: faites vos courses au drive !

 ***

 

Et chez vous, les courses ça se passe comment ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments

  1. dexterina a écrit:

    Je les fais au drive parce que je suis souvent seule avec eux^^
    Mais sinon, ça se passe relativement bien 😉
    C’est vrai que là, pour le coup, le tonton a abusé 😡
    Quand mon fils n’écoute pas je lui explique et si malgré ça il continu je dis « tu vas être puni en rentrant à la maison » (au coin) et en général ça marche.

  2. Anita a écrit:

    C’est pas un mmoment facile les courses !! Souvent, y’a trop de monde, y’a trop de fatigue, y’a trop d’exitation, y’a trop de bruit…
    Pour moi, le problème est quasi résolu : c’est mon homme qui fait les courses. Mais, la contre-partie, quand on y va en famille, mes enfants sont si peu habitués aux magasins qu’ils ont envie de
    tout ! C’est à ce moment que commence un grand moment de « pédagogie »…

Laisser un commentaire