Petits surnoms

Une personne m’a dit un jour qu’elle n’aimait pas les surnoms, parce que selon elle, si les gens ont un prénom ce n’est pas pour les appeler autrement. Fin de la discussion. Je n’avais aucun détail sur elle, j’ai donc supposé qu’elle avait peut être dû supporter un surnom péjoratif de la part de ses pairs, ce qui expliquerait sa réticence.

surnom

Quoi qu’il en soit, mon opinion est différente. Depuis toute petite, mes parents m’appelait souvent par un surnom et j’aimais bien. Aujourd’hui, je fais la même chose avec mes enfants et dans ma vie de tous les jours avec mon homme. Mes amis, qui sont pour la quasi-totalité rencontrés sur la toile, ont pour la plupart un surnom qui me correspond selon eux ^^

*

Moment nostalgie

Lorsque j’étais petite, mon père m’appelait « la noutte », ma mère me nommait « nounoutte » et celui de mon petit frère était « nounou ». Pour moi ce n’est pas resté, mais mon frère a été appelé ainsi jusqu’à la pré-puberté ^_^ la période de remise en question où on a honte d’un rien! Là, certes il y avait matière à; se faire appeler « nounou » par ses potes, ça le fait pas… Cela s’est transformé en J-B.

A l’école, on m’appelait « cricri », et on me charriait gentiment en « cricri d’amour » (Hélène et les garçons, super référence!)

*

Depuis, j’ai déménagé, j’ai fait plein de nouvelles rencontres, et j’ai grandit (pas des masses dans ma tête j’avoue) mais mon surnom d’ado est resté auprès des amis que j’avais à l’époque que je fréquente encore.

Maman-Chat alias Pika, Pikachu, Ptitepika, GrossPika… à chacun  sa sauce.

Pikachu

Je sais, c’est un comble pour un chat d’avoir un surnom de souris! Pikachu est un pokémon de type souris électrique pour information.

*

Un surnom peut avoir des tas d’origines différentes: abréger un nom ou un prénom (J-B), avoir un rapport avec un trait de caractère « la chieuse » (même pas vrai d’abord), un personnage « Pikachu »… Bref pour moi, un surnom donne une consonance plus familière et plus amicale envers une personne, ce qui démontre une sorte d’affection qu’on a à son égard  🙂

Entre personnes proches, très proches comme notre propre famille, un surnom est d’usage courant et devient même une habitude. J’appelle plus souvent mes enfants par « mon cœur », « mon cœur d’amour » que par leurs prénoms…

On m’a même déjà dit qu’à force, mon grand ne saurait pas comment il s’appelle si je continuais ^^ J’en souris encore, il connait très bien son nom et quand je le prononce généralement c’est parce que maman n’est pas très contente!

***

  • Mon homme c’est « namour », lui m’appelle « ma douce »
  • Mon grand c’est « Boudou »

(ne me demandez pas où je suis allée le chercher j’en ai strictement aucune idée, puisque absolument aucun rapport de près ou de loin avec son prénom…)

  • Mon petit c’est « ??? » Je n’en ai pas encore trouvé

Tidoux et Tichat ne sont que leurs surnoms sur le blog, pas irl.

*

Les surnoms de mes hommes me sont venus spontanément, pour mon homme au fil des mois à se fréquenter, pour mon grand ce fût vers ses 3 mois.

Mais pour Tichat, qui a 4 mois et demi, toujours rien. Je l’appelle bien « mon cœur » mais je n’ai pas de surnom juste pour lui ♥

Ce que je vais dire peut paraitre idiot, mais comme je l’ai décrit un peu plus haut, pour moi un surnom marque un attachement particulier envers un être. Mais aussi proche voire fusionnelle que je puisse être avec Tichat, ne pas lui avoir trouvé de petit nom me chagrine intérieurement. Comme s’il manquait un tout petit quelque chose entre lui et moi… Un petit lien supplémentaire…

Je n’ai pas cette évidence qui devrait m’apparaitre, comme je l’ai eu pour son frère. Le petit nom qui ne me saute pas à la figure me tourmente…

A cause de cela, je me pose des fois la question, est-ce parce que je suis « moins » proche de lui que je ne l’étais avec son frère ? (puisqu’il était seul) Est-ce pour cela que ça ne vient pas, je ne me consacre pas assez à lui ? Bref, je pars un peu en hors sujet mais je pense bien avoir expliqué l’importance que j’y accorde. J’espère juste que j’aurais cette révélation bientôt.

*

La poésie c’est le plus joli surnom qu’on donne à la vie.
Jacques Prévert

*

Quelle est votre opinion sur les surnoms?
Estimez-vous, comme moi, qu’ils concèdent une signification particulière envers les autres?

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 comments

  1. plumedange a écrit:

    alalala.. Alors moi je suis le « nounou » de ma maman, et mon prénom c’est chloé
    Plusieurs personnes ont voulu me surnommer cloclo, je detestais ça
    jusqu’au jour ou j’ai rencontré mon cher et tendre, a qui, transie d’amour je n’ai pas osé dire « m’appelle pas cloclo c’est trop naze »
    et le jour ou l’on a commencé a sortir ensemble et qu’un soir il m’a envoyé un sms « bonne nuit cloclo d’amour »… j’ai fondue, baissé ma garde, laché mes principes
    et depuis nous sommes cloclo et nono ‘(arnaud) a mon grand Damn!

    • Maman-Chat a écrit:

      Oh merci d’avoir joué le jeu!! J’avais peur que personne n’ose.. (j’en ai mal aux joues à force de sourire^^)
      Ça me fait plaisir que tu partages cette petite histoire avec moi 😀
      Je peux comprendre la réticence à « cloclo », transie d’amour c’est meugnon tout plein.
      nono ça me fait penser à Ulysse 31 ^^

  2. Eloïse Eva a écrit:

    Je viens de découvrir ton blog et cet article m’a fait fondre 🙂

    Mes parents m’ont toujours surnommée « mimi », alors que ça n’a aucun rapport avec mon prénom. Pour dire que ça dure : j’ai 21 ans et j’ai encore le droit à « mimi » de temps en temps 🙂

    Je suis en couple avec « mon doux ». J’ai longtemps hésité mais il fallait quelque chose avec un « ou ». Mon fou, mon doux, mon loup, mon chou.. Lui ne sait pas toujours comment m’appeler, je dois avoir sept-cent mille surnoms, dont « tigresse » (:D), « my tender », etc.

    Mes ami(e)s n’y échappent pas non plus haha 😀 C’est mon truc, j’aime bien.

    Bises 🙂

  3. Pingback: My Homepage

Laisser un commentaire