Moi aussi, je suis un grand: vive les bonbons

Quand on va devenir mère, on se fait des plans sur la comète, on réfléchi au « genre de mère » qu’on sera ou voudrait être. Face au fait accompli, ça ne passe généralement pas du tout comme on l’avait prévu. Moi je m’étais dit que je ne lui ferait pas manger n’importe quoi, pas de chocolat, pas de nutella parce que ce n’est pas bon pour lui. Bref, des tas d’inepties plus absurdes les unes que les autres.

Absurde parce qu’un enfant n’est qu’un petit homme, ce n’est plus un bébé: il veut et aime faire comme les grands. Maman et papa aime ça, pourquoi moi je n’y aurais pas droit?

Il ne faut pas se leurrer: le fameux « fait ce que je dis et pas ce que je fais » ça ne fonctionnait pas sur nous, ça ne fonctionnera pas sur nos enfants non plus. Si réellement on ne veut pas lui donner une « mauvaise habitude », il ne faut pas la faire soi-même. Mais d’où te vient cette manie de mettre tes doigts dans le nez au juste mon fils?

***

D’un autre côté, j’adore le voir grandir (j’ai hâte et je redoute en même temps) et j’aime lui faire gouter de nouvelles saveur/texture uniquement pour voir sa réaction: tomate, chocolat, citron…

 

Un jour, je mangeais une danette et il s’est intéressé à ce que je faisais. Naturellement je lui ai fait gouter  -malgré que ce soit du lait de vache-  vers ses 1 an. Par la suite, je lui donnais quelques cuillères de temps en temps lorsque j’en mangeais une.

Aujourd’hui, je n’ai même plus le loisir d’en manger, ou rarement car il me les pique et les préfère à ses petits gervais T_T

En y réfléchissant, c’est involontairement ce que j’avais voulu: que mon fils fasse comme maman, j’étais fière! (Et pis surtout ça fait 2 contre 1 pour moi, contre son père! Le fils à sa mamoune et toc papouch)

***

Ainsi est venue la grande question presque existentielle des bonbons. Je pensais, surtout pas de bonbons avant ses 3 ans à cause des risques étouffement, de l’obésité, c’est une mauvaise habitude toussa toussa. Mais il était curieux alors j’ai quand même tenté.

Il a eu droit à des petits nounours, des dragibus… bilan unanime: BEURK

Il mâche, fait une grimace, me zyeute, re-grimace et demande à cracher. Et moi je me marre ! (Tant mieux ça en fera plus pour moi hein)

Mais depuis peu, il aime ça ! A croire qu’il s’est forcé à aimer pour faire comme moi, c’est étrange. Envolées depuis longtemps mes résolutions, je lui en donne de temps en temps, généralement c’est lui-même qu’il me les réclame.

Il me dit « bobo » que souvent j’interprète en « popo » et je zyeute dans sa couche

« Bah ya rien mon coeur »

Alors il joint le geste à la parole, son regard me disant

« Mais elle comprend jamais rien cette mamoune, faut tout lui expliquer »

Je lui tends alors la boite et lui demande de se servir. Bien suuuuuuuuuur il y va à la poignée genre j’en prend le plus que je peux et je ne mangerais rien ce midi. Mais non, MamanChat veille !

« Un seul mon coeur! »

Il choisit alors consciencieusement la couleur du bonbon…

ou la taille ?

Pas folle la guêpe !

A votre avis?

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 comments

  1. Anita a écrit:

    Voilà mon expérience de vieille maman : après m’être réjouie de partager les bonbons et autres petites douceurs, je suis obligée de me cacher pour pouvoir en profiter, sinon, ils dévoreraient tout sans m’en laisser une miette !!

  2. Père-Ver a écrit:

    On n’est pas très bonbons ici, donc ça se passe bien. Y a juste quelques moments « chocolat » à gérer, donc ça va encore.
    Situation cocasse : Mère-ver mange un petit carré presqu’en cachette. Fille-Ver la voit :
    « Tu manges quoi ?
    – Rien.
    – Moi aussi, veux rien ! »

Laisser un commentaire