Être mère, c’est vouloir tout savoir #3

Qui n’a jamais rêvé de devenir ne serait-ce que pendant quelques heures une petite souris ou la femme invisible pour pouvoir espionner son petit à l’école?

souris_zoom*

Ça a beau n’être que la seconde année de maternelle, je suis friande de ses apprentissages et découvertes, le questionne sans arrêt sur ses activités et me retrouve souvent penaude puisqu’au final il me raconte toujours la même chose.

« Dessin, peinture,
vélo ou pas vélo selon les jours, toboggan,
maitresse elle a crié c’est pas gentil… »

*

Comme s’il me récitait la chose, c’est très frustrant.

Pourtant, je suis tout de même sous le charme de sa petite voix et de son enthousiasme. Des phrases de plus en plus construites, du vocabulaire grandissant et de sa volonté de se faire comprendre.

J’ai longtemps évoqué ses difficultés de langage sur ce blog mais aujourd’hui je peux réellement dire, mon petit homme communique et veut communiquer. Il a enfin compris l’intérêt tant à la maison qu’à l’école. Se faire comprendre des copains l’a motivé je pense, lui qui ne se liait pas encore jusqu’à cette année…. 🙂

***

Je demande souvent à la maitresse, si j’arrive à la choper, chose qui est loin d’être aisé car je suis loin d’être la seule maman friande d’informations, des petites précisions sur la matinée. S’est-elle bien passée, n’a-t-il pas été trop grognon etc…

Bilan, je n’apprends strictement rien de faramineux mais les trois mots qu’elle me glisse me remplissent de joie, du genre sourire coincé gaga de la mère fière de sa progéniture.

Oui, j’avoue, je gagate grave, même s’il a 4 ans!

*

A la maison, c’est la même chose. J’espionne mes loustics quand ils jouent tous les deux, les voir rire, s’échanger des regards complices, se bidonner grâce aux grimaces du grand m’emplissent d’un sentiment de bien-être tel, que je ne saurais décrire réellement ce que c’est. Une plénitude, une juste récompense.

Je suis toujours derrière eux, même s’ils ne s’en doutent pas. Je les observe mais ne les étouffe pas. Ils jouent les 3/4 du temps tous les deux et ne souhaitent pas que je m’y mêle.

Pourtant, je ne peux m’empêcher de vouloir être là, de vouloir savoir ce qu’ils font car c’est aussi une part de leur évolution que de jouer ensemble. C’est une chose dont je veux me souvenir même si c’est anodin dans le fond.

etremere-logo

J’ai envie de tout savoir, tout le temps. Quand je me suis absentée ou que c’est le papa qui l’a emmené à l’école, je veux qu’il me raconte en détail tout ce qu’il s’est passé. A quoi bon au final? Peut être juste pour me rassurer?

Suis-je la seule à être ainsi?

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 comments

  1. dequoijememel a écrit:

    Et non tu n’es pas seule ! j’aimerais voir, tout savoir ! rester avec eux ! mais je sais que si on reste ils ne se comporteront pas pareil ! Mais j’aimerais connaitre leur comportement quand ils ne sont pas avec moi !
    Et puis ils ne me racontent rien ! Rien de rien !
    PFFFF

    • Maman-Chat a écrit:

      Ah mais justement je voudrais être là mais que lui ne le sache pas. Sinon il me colle le fiston, du genre, tu regardes hein maman?
      Narcisse va!
      Des fois je me dis qu’une caméra dans la classe qu’on pourrait espionner de chez nous comme une webcam ça serait trop bien ^^

  2. Babidji a écrit:

    Tu m’étonnes que j’aimerais être une petite souris même si perso ce n’est pas trop l’animal que je kiffe 😉 mon Bouchon idem ne raconte rien ! un soir ils étaient à la bourre et le nez collé contre la vitre de la classe j’ai pu les voir danser avec la maîtresse, j’ai trop adoré ;))
    merci pour ta participation 😉

  3. Catwoman a écrit:

    J’avoue : ça ne m’éfleure même pas, pour aucun des deux, en fait. Ce n’est pas que je m’en fous mais c’est leur vie, tant que je sais qu’ils sont bien, c’est tout ce qui m’importe … Par contre, pour la grande, vu qu’elle parle, je lui demande quand même mais c’est plus pour la forme qu’autre chose parce qu’elle ne répond pas franchement ! Je sais en la regardant jouer ou dessiner ou quand, comme ce soir, elle a reconnu les lettres dans son livre !
    Je demande à l’instit si ça va. Je rectifie le tir le cas échéant à la maison si ça ne va pas. Et si la gamine se plaint, je vais voir l’instit’ aussi (elle se plaignait de ne pas avoir d’amis en début d’année alors j’ai voulu voir avec les adultes)

Laisser un commentaire