Quand bloguer allie loisir et utilité

Il y a quelques jours, mon blog a fêté ses deux ans (le 16 mars). Je me souviens comme si c’était hier la rédaction de mon tout premier article: j’y ai passé toute une après-midi alors qu’il ne faisait que 10 lignes! Savoir que je serais peut être lue me faisait peur de mal faire. Au final, ce billet n’a servi qu’à mon lancement mais je tenais tout particulièrement à bien l’écrire.

blog*

En y réfléchissant, se lancer n’est pas si difficile. La difficulté vient surtout du manque d’informations: quelle plateforme choisir? Quel pseudo choisir? Combien ça coûte?

Sauf que généralement, on ne se lance pas dans un blog du jour au lendemain sans raison, ni sans connaitre déjà ce qu’est un blog. Voire même en lire. C’est pour moi ce qui a eu lieu: l’envie d’écrire, d’avoir des retours sur mes propres avis ou expériences… tout cela grâce à DarkMaman dont le propre blog m’a inspiré et a fait naitre en moi l’envie de partager à mon tour.

***

A l’époque, j’ai créé mon premier blog sur Overblog: d’après ce que je lisais, c’était à la fois gratuit, et ils n’inséraient pas de publicité dans les blogs à nos dépends comme d’autres plateformes le font en toute impunité.

J’ai vite déchanté car j’ai appris peu après qu’il était impossible d’exporter ses propres données pour les sauvegarder, ou les héberger ailleurs.

Avant d’avoir un blog bien fourni et pour ne pas avoir une masse d’articles à transférer avec l’ancestrale méthode du copié/collé, j’ai pris une grande décision: avoir mon blog à moi. Ces quelques semaines passées à écrire avait fait naître en moi un « besoin » d’écrire.

J’ai interprété comme un signe le fait de voir sans cesse cette publicité à la télévision, celle de 1&1 qui parlait d’héberger son propre site internet facilement et en quelques clics seulement. Je vois des signes partout moi, ou j’aime en voir quand ça m’arrange peut être? ^^

blog2

*

C’est à moment là que les choses se compliquent: comment on fait pour avoir son propre blog en fait?

La blogosphère est immense à un tel point qu’on se demande comment réussir à trouver une place à soi. C’est justement ce qui en fait sa richesse, ce n’est pas la place qui manque.

J’ai demandé des conseils, j’ai fait beaucoup de recherche, j’avais encore une fois la trouille de me lancer mais une réelle motivation: avoir mon blog, à mon image et qui n’appartienne vraiment qu’à moi. C’est fou la quantité de possibilité de personnalisation d’un blog.

J’ai opté pour WordPress auto-hébergée avec un nom de domaine: le tout me revenant à moins de 30€ par an, tout compris; avec une liberté totale d’y faire ce que je veux, d’y écrire ce que j’ai envie.

Parce que c’est là le vrai fond de la chose: l’envie a laissé la place à l’utilité: j’ai vite découvert en moi que ce besoin d’écrire me permettait d’être à la fois moi-même, de pouvoir m’évader du quotidien, de passer du temps à faire quelque chose pour moi, qui me plaise réellement.

***

C’est vrai qu’avoir un blog est narcissique, c’est aussi vrai que c’est une envie peu commune. J’ai fait le choix de n’en parler à personne afin d’avoir une totale liberté d’écriture.

Aujourd’hui ce n’est plus seulement un plaisir et un loisir, c’est un réel besoin qui me permet de relâcher la pression, de me lâcher totalement, de m’évader et d’avoir du temps à moi.

Écrire un peu tous les jours me fait beaucoup de bien.

Mon blog, je ne pourrais plus m’en passer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments

Laisser un commentaire