Les « ainés » et la politesse

On a tous des principes auxquels il croit et qu’il essaie de mettre en pratique. Les parents, quant à eux, ont la tâche d’inculquer à leurs enfants ces fameux principes et les valeurs qu’ils pensent être les bons. Parmi tout ceci, il y a la politesse.

C’est un apprentissage constant, à force de répétition, l’enfant comprend qu’il « doit » dire certains mots à des moments donnés. Ainsi, heureux est le parent, voire fier, qui observe sa progéniture se développer dans cette société prônant les « bonnes manières ». Chaque étape, chaque nouveau mot appris m’a toujours émerveillé. Il y eut tout d’abord le « bonjour », puis le « au revoir », le « merci ». Prochaine étape le « s’il te plait »: actuellement prononcé titite, ne me demandez pas pourquoi ! ^_^

*

Vous avez sûrement déjà entendu au moins une fois ce genre de phrase:

Ah les jeunes de nos jours, ils savent plus ce que c’est que le respect//la politesse! Tous des ingrats! Ils ne respectent plus leurs ainés!

 Mais sachez messieurs, mesdames, que si ce respect était réciproque, on ferait déjà plus d’efforts. Si si, je vous assure, vous avez le droit de dire bonjour ou de sourire avant le jeune qui est en face de vous, il vous répondra. C’est quoi cette sottise de penser que l’on doit davantage de respect à une personne âgée qu’à un jeune? ou que le jeune en doit davantage à son ainé que l’ainé à son propre égard?

politesse 2

 La semaine dernière, je me baladais avec ma petite famille dans les rues de notre petite ville. Petite, accueillante, chaleureuse… tout le monde se dit bonjour, vous voyez le genre? Nous étions en train de remonter la pente vers chez nous, quand une vieille dame est passée devant nous sur la route. Nous lui avons dit « bonjour » et mon petit homme a même fait un signe de la main sans que je le lui demande (je fond à chaque fois moi). Elle s’est tournée vers nous, nous a dévisagé les uns après les autres et… nous a tout bonnement ignoré! WTF ? O.o

***

 Franchement, ça ne m’a pas plu du tout. Mon fils m’a jeté un regard incrédule, sans comprendre pourquoi la dame ne lui avait pas répondu. Je lui ai dit que ce n’était pas grave et qu’il était gentil d’avoir dit bonjour, lui.

Je me suis donc posé la question; mais au fond à quoi ça sert la politesse ?

 A la base, c’est une simple marque de respect. A l’écrit, c’est une façon de s’exprimer assez bizarre quand on y pense: « Veuillez agréer… sincères salutations… » il n’y a que dans une lettre qu’on utilise de tels termes. Des formules de soit-disant politesse, complètement arriérées qui ne veulent plus rien dire de nos jours. Surtout qu’en plus, ces lettres pour la plupart administratives, traduisent bien tout le contraire de ce qu’on pense réellement. Mais on ne se risquerait pas à des insultes qui ralentiraient d’autant plus notre dossier (au passage put*** de service client de m****)

 Personnellement, je pense que la politesse est une belle hypocrisie organisée, cependant nécessaire à la cohésion sociale. Je ne parle pas ici des compliments ni sincères ni honnêtes, alias les flatteries! De grosses niaiseries visibles comme le nez au milieu de la figure car au final, celles-ci sont néfastes:  irrespectueuses et tout le contraire de la véritable politesse. Prenons comme exemple flagrant les relations politiques internationales qui nous prouvent cela tous les jours. Afin de maintenir un simili de « paix mondiale », les hommes politiques se font des courbettes et c’est à celui qui sera le plus hypocrite afin de réussir à préserver le dialogue et des échanges économiques.  Mais bref.

A méditer: « La politesse n’est qu’hypocrisie et perte de temps »

*

 La politesse dans la vie de tous les jours est une habitude que je nommerais d’utile. Elle permet d’être un liant entre les gens pour assouplir les engrenages relationnels humains. En clair, je pense qu’elle est  essentielle car c’est un langage universel, commun qui permet de tous se comprendre. Une base quoi. Une règle de vie en société.

 Saviez-vous qu’il existait des manuels de « savoir-vivre » à l’étranger? Logique quand on y pense, puisque les règles qui régissent une société ne sont pas forcément les mêmes d’un pays à l’autre et sont difficiles à appréhender pour une personne qui a appris à raisonner autrement.

 Apprendre la politesse à mon fils est important afin qu’il apprenne à se conduire en société et ainsi de ne pas être exclu. Mais en réalité, le but de cet apprentissage est tout autre pour moi. Apprendre à lui faire dire le mot ou la phrase adéquats au bon moment n’est pas qu’une habitude de comportement à faire passer. C’est surtout pour qu’il comprenne qu’untel n’est pas à son service, à sa disposition et qu’il a le droit au respect.

 Rabâcher, répéter et encore répéter est le quotidien de bien des parents mais c’est une façon que ça rentre. J’espère sincèrement que mon fiston, à force de se comporter en respectant son prochain, finira par penser comme il agit. Les gens vraiment polis ont généralement un profond respect envers autrui, une réelle gentillesse que l’on peut ressentir en les côtoyant. Ceci est vrai pour tous les comportements. C’est une bonne chose de ne pas se comporter comme on en a la pulsion mais d’une façon qui représente ce que l’on veut être au fond de soi. Les adultes appelle ça un travail sur soi-même 🙂

 J’aimerais vraiment faire comprendre à mon fils mon crédo dans la vie « Ne jamais faire aux autres ce qu’on n’aimerait pas que l’on te fasse. »

 La politesse, le respect c’est bien le minimum. Si tout le monde se conduisait ainsi, la vie n’en serait que plus agréable. Alors oui, ça se perd. Mais il faut arrêter d’accuser les jeunes hein!

*

 Un autre jour, mon homme était parti à la boulangerie avec Tidoux et ils ont croisé une femme âgée en rentrant. Un genre de mamie qui gagate quand elle voit un enfant. Mon homme lui dit bonjour et demande à mon fils d’en faire de même. Mais non, il n’a pas envie. Papa insiste mais rien à faire, Tidoux ne veut pas dire bonjour et se cache dans les jupes de son père (ceci est une façon de parler, mon homme n’en porte pas^^). GrosMatou n’était pas content du tout et m’a fait part de cette mésaventure en rentrant.

 A la différence de lui, la première chose à laquelle j’ai pensé a été bravo mon fils je suis fière de toi. J’ai dit à GrosMatou qu’au lieu d’être en colère, il devrait le féliciter. Moi ça me fait bien plaisir qu’il ne dise pas bonjour à n’importe quelle personne qui passe. Même s’il est en présence d’un de ses parents. Mon homme a rapidement reconnu que j’avais raison, de voir les choses sous cet angle.

 Pourquoi ? Apprendre la politesse c’est bien, apprendre à se méfier d’autrui c’est mieux. Je préfère de très loin que mon fils soit sur ses gardes à 3 ans qu’être poli avec des inconnus. Le jour où le monde sera rempli de bisounours peut être que je changerais d’avis.

Yeshelatso ©

 Je ne forcerais jamais mon fils à faire quelque chose dont il n’a profondément pas envie: dire bonjour, faire un bisou à tonton… s’il n’en a pas envie de lui même tant pis, ça viendra quand lui l’aura décidé. Je respecte ses choix et me contente de lui apprendre peu à peu ce qu’il doit savoir. A lui de l’assimiler à son rythme.

 

 Ainsi, Madame, veuillez être tolérante et respecter la décision d’un jeune enfant, certes différente de votre bon plaisir, et relativiser au lieu de le considérer comme malpoli et irrespectueux envers une personne telle que vous.
Mon fils n’est pas un mouton, il ne vous doit rien du tout
-on ne se connait même pas!-
Avec toute la civilité et la considération dont je peux faire preuve à votre égard, Madame, moi je vous merde. Cordialement.

*

bannière tritri

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 comments

  1. Clumsy a écrit:

    Le respect des aînés dans ma culture d’origine (Afrique de l’Ouest) est essentiel. Nous sommes éduqués dans ce sens et je dois dire que du coup chez moi c’est devenu naturel ^^ et je suis d’accord avec toi le respect c’est dans les deux sens !! c’est comme ça que je compte lui apprendre la politesse !!

    • Maman-Chat a écrit:

      Absolument 🙂
      Que le respect soit naturel et non forcé reste la meilleure des choses. Autrement ça sonne faux de toute façon. Les personnes qui disent avoir du respect pour les autres et les pourrissent dans leur dos n’est pas un réel respect.
      Un respect pour soi-même, un respect pour les autres et un respect pour la vie et la nature. Le respect de la nature, prochaine étape, quand il sera en âge de comprendre qu’il faille protéger notre belle planète 🙂

  2. la farfa a écrit:

    Bien d’accord, le respect, ça marche dans les deux sens, et surtout, ça se gagne!
    Et comme toi, ça m’énerve les formules de politesses toutes creuses des courriers officiels…
    Et je trouve aussi qu’on doit respecter les désirs de l’enfant de ne pas dire bonjour, ou sourire, ou faire la bises à quelqu’un qu’il ne connait pas, ou qu’il n’apprécie pas particulièrement. Et tant pis si les gens se vexent!

    • Maman-Chat a écrit:

      Bah oui… ils s’en remettront les gens. Au lieu de se focaliser sur leur plaisir personnel, ils devraient prendre à peine de recul. Ce n’est pas une marque d’irrespect un enfant de cet âge qui ne dit pas bonjour, il n’est pas à l’aise, n’a pas confiance, est mal réveillé… Bref, c’est souvent mal pris, même dans la famille. C’est bête :/

Laisser un commentaire